Sal Bernardi interview: coming soon!

Sal Bernardi. Anyone into the music of Rickie Lee Jones and Mink Deville will immediately recognize him for having penned or co-penned or encouraged some great songs and musical storytelling.

We will publish an interview with him shortly, and as an appetizer we’d like to present one of his most recent collaborations with French-German singer-songwriter Mathis Haug. The album “Wild Country” will be officially released March 10. Stay tuned!

“Le chemin que j’ai choisi écrit sa propre histoire, le lecteur et l’auteur sont quasiment les mêmes », chante Mathis Haug dans Wild Country. Ce vers résume à lui seul la démarche d’un artiste qui perçoit tout le relief de l’existence en comprenant que nos vies se lisent dans la double perspective de l’autre et de soi-même. En clair, que la création est un reflet du monde quand elle est métissage. Métissage, le maître mot d’un album qui est né, a grandi et s’est épanoui dans la rencontre.

L’histoire de la chanson Wild Country en est un bel exemple. Une semaine d’été, Mathis accueille chez lui Sal Bernardi, l’une des plus belles plumes du courant folk-rock américain, dont le nom reste indissociable de celui de Rickie Lee Jones. Dans la petite maison gardoise de Mathis, l’encre des mots coule des doigts de Sal au rythme des mélodies qui s’échappent de la guitare du maître de maison. À ceci près que Sal est originaire du New Jersey le plus urbain et industriel, et qu’il est allergique au chant des cigales. En quittant le Gard précipitamment, il laisse dans son sillage quelques pépites, à commencer par Wild Country duquel va germer l’idée de cet album fait de rencontres et d’interrogations, généreuses et lucides, sur l’avenir de la planète.”

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrss